mon histoire

Mes 2 grosses erreurs dans l’immobilier

Erreurs

 

Lorsque nous investissons dans l’immobilier, nous essayons de tout prévoir mais il y a toujours des imprévus.

Cela fait partie des tracas des investisseurs 😉

J’ai fait plusieurs erreurs, moi j’appellerai ça des leçons. Car je prends vraiment ces erreurs comme des leçons et non des fatalités. C’est ce qui me permet de rebondir et d’avancer. « C’est le métier qui rentre !!! »

  1. Prendre un membre de sa famille pour faire l’électricité

L’électricité est la partie qui me faisait le plus peur. Je ne sais pas comment l’expliquer. Encore  aujourd’hui c’est la partie des travaux que j’aime le moins. Comme c’était mon premier investissement, j’avais besoin d’être rassurée. J’ai donc contacté un oncle qui a son entreprise d’électricité. C’était selon moi la meilleure solution…

Mais j’avais bien tort…

Pourquoi ?

  • Le devis

A plusieurs reprises je lui ai demandé de m’envoyer le devis afin de budgétiser mes travaux et avoir une idée globale de mes dépenses. J’ai dû beaucoup insister pour avoir ce fameux devis…  Et au final… Je ne l’ai jamais eu ! Il a commencé les travaux sans que je puisse avoir une idée du coût …

  • M’adapter à son emploi du temps

Mes travaux ont pris un peu de retard par rapport au délai que j’avais prévu… Pourquoi ?  J’ai dû m’adapter à son emploi du temps….  Les travaux étaient faits le samedi quand il avait le temps… Mais comment faire quand c’est un membre de votre famille ? On ne peut pas tout annuler…

  • Ampère compteur électrique

Nous avons fait beaucoup de travaux dans mon appartement, le sol, la salle de bain (sol, douche, vase, toilette..), installation de la kitchenette, installation les luminaires, radiateurs… Vous pouvez vous rendre compte du travail accomplit en allant voir mon article Avant/Après mon premier investissement.

Au mois de septembre pour la braderie de Lille,  j’ai commencé à louer mon appartement et très vite je me suis rendue compte qu’il y avait un problème. Lorsque j’allumais deux radiateurs ensemble, le compteur électrique sautait…

Très rapidement, j’appelle mon oncle en lui signalant qu’il y avait un problème… Je me suis faite recevoir ! Il m’a répondu en aboyant qu’il n’avait pas le temps…  Quel professionnalisme !!! J’ai dû me renseigner auprès d’un autre électricien pour comprendre le problème.

Le problème venait des ampérages, ils étaient trop faibles. Seul ERDF pouvait intervenir en m’installant un compteur beaucoup plus performant.

Si j’étais passée par un professionnel qui n’était pas de ma famille, je pense que je n’aurai pas eu ce problème car en y réfléchissant, cela va de soi. Si nous installons des appareils électriques plus performants, il faudra bien sûr augmenter les ampères, surtout si le bien est à retaper entièrement.

  1. Le syndic

Lorsque j’ai acheté mon appartement la dame de l’agence m’a dit qu’il n’y avait pas de syndic. Je me suis dit cool des frais en moins et plus de rentabilité pour moi.  Mais j’étais loin de comprendre tout ce que ça engendrait.

  • Répartition des charges de copropriété

Mon appartement se situe dans une petite copropriété. Il n’y a presque pas de frais seulement l’électricité. C’est la dame du rez de chaussé que paie les factures d’EDF. Cependant, la consommation d’électricité doit être répartie entre chaques propriétaires par rapport au tantième. Ce n’est pas le cas pour l’instant…

 

  • Obligation d’avoir un syndic

La loi oblige chaque copropriété à avoir un syndic qu’il soit professionnel ou bénévole (je ne le savais pas…). Le syndic est le représentant légal de la copropriété. Il assure la gestion administrative et comptable. Il est tenu de faire appliquer le règlement de copropriété… et bien d’autres missions.

  • Pas d’assurance

Travailler dans une agence immobilière m’a permis de me rendre compte de l’importance d’avoir une assurance dans les parties communes. Si je n’avais pas travaillé là, je ne sais pas si je l’aurai su. A force de voir ma collègue prendre contact avec les assurances pour les dégâts des eaux, un problème sur une toiture, un mérule la peur commençait à monter.

De nombreuses questions commençaient à résonner en moi :

« S’il y a une tempête et que ça endommage le toit… Combien ça va nous coûter ? » « et s’il y a un mérule ? Comment on va t-on faire ? »

Pour souscrire à une assurance, il faut obligatoirement un syndic…. Aujourd’hui je suis en pleine démarche. Comme les copropriétaires ne fond rien, je vais devoir faire syndic bénévole, je fais vraiment cela à contre cœur car je n’aime pas ça… La partie syndic ne me plait pas du tout.

En même temps, je me dis que cela va m’apprendre beaucoup de choses. Et je pourrai partager avec vous mes nouvelles  connaissances… Apprendre de nouvelles choses est un besoin pour moi. Je ne sais pas l’expliquer… D’ailleurs, je me lance prochainement dans une nouvelle aventure qui est en rapport avec l’immobilier…. Je vous en dirai plus dans un autre article….

J’ai partagé avec vous mes deux plus grosses erreurs: prendre un membre de ma famille pour faire les travaux et acheter un bien sans syndic en place. Et vous quelles sont vos plus grandes erreurs dans l’immobilier ?

Pour aller plus loin, vous pouvez recevoir mon livre gratuitement "Vérifier la solvabilité du locataire"

1 commentaire

Laisser un commentaire

Share This

Téléchargez gratuitement l'ebook "Vérifier la solvabilité du locataire"

Entrez votre prénom et adresse email pour recevoir votre cadeau...

Votre adresse email est en sécurité

Téléchargez gratuitement l'ebook "Vérifier la solvabilité du locataire"

Entrez votre prénom et adresse email pour recevoir votre cadeau...

Votre adresse email est en sécurité